REPUBLIQUE DE MOLDAVIE

PHI Anjou est présent en République de Moldavie depuis 2007

Depuis 2007, PHI Anjou est présent

en République de Moldavie...

Plus précisément à Ungheni et Chișinău.

Ungheni est située sur la rive orientale de la rivière Prout à une distance de 105 km de la capitale Chișinău, à 85 km de la ville de Balti et à 45 km de la ville de Iasi. Avec une population de moins de 40 000 habitants, elle est la 7ème plus grande ville du pays.

Depuis 17 ans
  • 34 camions ont quitté Angers pour la République Moldave,
  • valeur estimée : environ 3 000 000 euros,
  • le financement des trajets est pris en charge par des subventions locales.
décembre 2019
  • A l'occasion de l'arrivée du dernier envoi de PHI Anjou, une manifestation a été organisée par le Service Médical du Ministère de l'Intérieur. Étaient présents, le Ministre Pavel Voicu, des représentants de l'Ambassade de France et des employés de l'Hôpital MAI.
  • Dans cet hôpital de 150 lits, les 65 lits envoyés vont participer à la restauration de la moitié de l'hôpital et à l'activité du service médical MAI.
  • A ce jour, PHI Anjou a fait don de plus de 35 camions d'aide humanitaire aux institutions de la République de Moldovie (écoles, hôpitaux, centres pour personnes âgées).
IMG-4571
IMG-4573
IMG-4572
IMG-4576
IMG-4566
IMG-4568
Ungheni_Urgences-02.jpg
Juin 2018
  • Inauguration de l’unité des urgences à l’hôpital régional d’Ungheni.
  • Le matériel reçu de PHI Anjou est apprécié dans le service.

Philippe Chaudier est originaire de France et est établi en Moldavie à Ungheni depuis plus de dix ans.

Il y est reconnu pour ses actions humanitaires et est le référent de PHI Anjou sur place.

Pur și Simplu : Cetățeanul de onoare

interview de ce "citoyen d'honneur" pour son action

La télévision était présente à l'arrivée des camions, découvrez le reportage...

 

Septembre 2022

Armés de courage et de bonne volonté, les bénévoles angevins ont retroussé leurs manches pour charger le camion en partance pour la Moldavie vers l'Hôpital Timofei Moşneaga

Moldavie_2022_09-1.jpg
Moldavie_2022_09-2.jpg

Le camion est arrivéCompte-rendus, images et vidéo

L'hôpital clinique républicain "Timofei Moşneaga" a reçu un don de PHI Anjou

 

Des lits pour les malades ou les patients orthopédiques - ce ne sont là que quelques-uns des biens donnés à l'hôpital clinique républicain "Timofei Moşneaga". L'aide fait partie de la collaboration de plus de 20 ans entre PHI Anjou et l'Association française "Degetel" Le don vient soutenir les autorités dans le contexte de la crise humanitaire que traverse la République de Moldavie.

Valentina Saghin travaille comme infirmière depuis plus de quatre décennies. Elle dit que l'équipement facilitera son travail dans les services où des dizaines de patients sont hospitalisés.

"Ces lits sont électriques et sont très bons pour nos patients. Les matelas se détériorent avec le temps et nous devons les changer", explique-t-elle. L'aide humanitaire vient soutenir les patients admis en réanimation.

 

"Les lits médicaux spéciaux sont un produit assez cher et nous ne pouvons pas nous permettre de renouveler ces appareils chaque année, et quand nos partenaires externes viennent avec un tel soutien, c'est un avantage. Nous pouvons en outre rediriger ces ressources financières vers d'autres activités », a déclaré Andrei Uncuta, directeur de l'hôpital clinique républicain "Timofei Moşneaga".

 

"L'objectif est d'améliorer les conditions des malades. Mon implication ici, dans les domaines médical, social et éducatif, est toujours d'aider les gens. Je suis venu voir comment le matériel est utilisé", raconte Philippe Chaudier, président de l'association Degetel.

 

L'hôpital clinique républicain "Timofei Moşneaga" est la plus grande institution médicale de la République de Moldavie avec 795 lits, au sein desquels fonctionnent 22 services hospitaliers.

Moldavie_2022_09-10
Moldavie_2022_09-10

press to zoom
Moldavie_2022_09-5
Moldavie_2022_09-5

press to zoom
Moldavie_2022_09-6
Moldavie_2022_09-6

press to zoom
Moldavie_2022_09-10
Moldavie_2022_09-10

press to zoom
1/7

Aujourd'hui 28 octobre, l'IMSP SCR « Timofei Moșneaga » a reçu un lot d'aide humanitaire de PHI Anjou.

Il contient : des lits de malades électriques, des tables d'examen, des fauteuils roulants, des béquilles, des déambulateurs, des fournitures de soins, des masques, des gants, des accessoires orthopédiques, etc.

Andrei UNCUȚA, directeur de l'IMSP SCR "Timofei Moșneaga" : "Cette aide est très utile pour le fonctionnement quotidien de l'hôpital. Tout équipement médical se détériore avec le temps. Nous réparons certains appareils neufs, nous avons également un plan pour les renouveler, c'est pourquoi le lot reçu aujourd'hui est le bienvenu et nous permet d'économiser davantage de dépenses. Par exemple, le coût d'un lit médicalisé spécialisé peut atteindre 1 500 à 2 000 euros. Lorsque nos partenaires externes viennent avec un tel soutien, c'est un bénéfice pour l'établissement et pour la haute qualité de l'acte médical. A cet égard, nous remercions la Pharmacie Humanitaire Internationale en Anjou et son vice-président, Alain Daver, l'ONG "Asociația Degețel" dirigée par le directeur Philippe Chaudier. Cette association opère en République de Moldavie depuis près de 20 ans et c'est le 33ème camion qui arrive dans le pays avec diverses aides humanitaires pour les institutions médicales. En 2019 IMSP SCR "Timofei Moșneaga" a bénéficié d'un nouveau lot d'aides de la part des Français”.

 

Philippe Chaudier, coordinateur de l'aide humanitaire, Association "Degețel" : Le suivi des livraisons montre le sérieux et l'efficacité de la collaboration avec les hôpitaux en Moldavie et respectivement avec l'IMSP SCR « Timofei Moșneaga » et directement avec le directeur Andrei Uncuta. Notre objectif est d'améliorer les conditions d'hospitalisation des patients hospitalisés."

Tous les biens seront répartis entre les services hospitaliers en fonction des besoins de chaque subdivision. Les lits usagés seront renouvelés, réparés et envoyés dans d'autres services ou hôpitaux du pays. Parallèlement, le lot contient des dispositifs médicaux et du matériel pour la récupération des patients après un traumatisme locomoteur. Ils seront redirigés vers des établissements médicaux spécialisés.

Dans le même temps, le directeur de l'IMSP SCR "Timofei Moșneaga", Andrei Uncuta, a souligné que l'institution avec le soutien du ministère de la Santé est incluse dans plusieurs projets internationaux, qui viennent assurer la dotation de l'hôpital avec la dernière génération d'équipements.